Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La Vie réelle
  • La Vie réelle
  • : Il arrive un moment où il est conseillé de prendre les mots au sérieux................................ (ce blog est un dépôt de mes derniers articles en date - un conseil: regardez les par CATEGORIE en cliquant en haut à droite)
  • Contact

Recherche

21 novembre 2006 2 21 /11 /novembre /2006 09:58

Depuis début août, Serge Avédikian est revenu dans la ville qui l’a vu naître : Erevan. Artiste français, il compte faire revivre un art mûrit en France dans la configuration exclusive que lui prête l’Arménie. Avec, pour toile de fond, les promesses suggérées par l’année de l’Arménie en France.

« RETOURNER » : un voyage à contresens de l’exil

Outre la pièce de théâtre qu’il a entreprit de monter avec une troupe de professionnels d’Arménie (voir ci-dessous), Serge Avédikian est aussi venu accompagner la sortie du film de Guédigian, « Le Voyage en Arménie », sur les écrans du Kino Moskva, ainsi que celui de son nouveau film, « Retourner », un documentaire qui retrace, sur vingt ans, le cheminement personnel du descendant qu’il est vers le village de Sölöz d’où ont fuit ses grands parents à l’issue du génocide, et sa rencontre avec ceux qui ont pris leur place. Allant au-delà de l’obsession génocidaire des diasporiques, il déterre les traces encore visibles du village arménien, se remémore les descriptions des paysages et de la vie d’alors à travers les mots de l’écrivain arménien Hagop Ochagan, un enfant du pays… Et, surtout, noue un dialogue d’égal à égal avec les occupants actuels du « Yeni Sölöz », littéralement « Nouveau Sölöz »,  tant et si bien que le film est aussi celui des habitants actuels du village, parties prenantes des efforts effectués pour retrouver l’arménien qui les a précédé. Si aucun d’eux n’accepte de dire le mot génocide, faisant de la négation du caractère de la disparition un principe sine qua non à leur présence à Sölöz, beaucoup d’entre eux, à l’image du jeune boulanger qui espère ouvrir un musée pour exposer les pierres sauvées par le vieux médecin du village, accompagnent avec bienveillance l’effort de Serge Avédikian pour retrouver un peu de ses ancêtres.

Un film sur le cheminement personnel en 3 voyages (1987, 2001, 2003) d’un homme accompli en quête de restes, s’achevant sur l’image symbolique d’un match de foot improvisé entre l’ancien Sölöz et le Yeni Sölöz, entre le cinéaste et les enfants du village, et par les paroles de cette petite fille turque qui se souvient : « mes grands parents m’ont dit… », comme en écho à la phrase qui a ramené l’enfant arménien dans ce village perdu de Turquie.

[publié dans NAM de nov 2006]

 

 

                                   pour plus d'infos voir sur http://www.serge-avedikian.com/

 

Après avoir été projeté en Arménie, où il a entre autre eu pour conséquence d’alimenter le débat sur le souhait de plus en plus prégnant de certains arméniens d’Arménie d’ouvrir leurs frontières avec la Turquie, le film Retourner sera projeté :

En fin octobre au festival de Montpellier

 

Le 26 novembre à La Villette dans le cadre du festival Mémoires arméniennes parrainée par le CRDA

Le 30 novembre à la cinémathèque de Grenoble

 

Le 1er décembre à Romans

Partager cet article

Repost 0
Published by Dartag - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires